Erreur recrutement

Le recrutement est une belle aventure humaine. Mais cette activité difficile nous amène à prendre de mauvaises habitudes. J’en ai listé 7 que nous connaissons tous et que nous ne devrions plus répéter !

La non-personnalisation

recrutement

« OBJET : Comptable

Bonjour,

J’ai un cdi en comptabilité, si vous êtes à l’écoute du marché ou si vous avez des connaissances en recherche, merci de me faire parvenir un cv à jour tanguy@yatedo.com

Pour plus d’informations vous pouvez me joindre au 0185151103

Cordialement,
Tanguy Bary »

Si on fait ce genre de mail, autant confier la tâche à un robot. Surtout qu’on ne va toucher que la personne qui recherche désespérément un travail.

La méconnaissance

recrutement
Il arrive que, surtout sur les postes techniques, nous ne comprenions pas le brief de notre manager ou de notre client. Cela aboutit sur une annonce très vague qui désoriente les candidats ou alors on ne sait même pas quel profil on cherche.

Le confort

recrutement
Pour trouver le candidat de nos rêves, nous n’osons pas sortir des sentiers (re)battus en optant toujours pour nos jobboards ou réseaux sociaux habituels. Allons voir ailleurs si l’herbe y est plus verte (sourcing, extension google, nouvelles solutions etc…) !

Le coup de foudre

recrutement
C’est le moment de l’entretien. Le candidat arrive et dès les premières secondes, c’est le coup de foudre. Sur le papier c’est le candidat idéal ! Attention tout de même à la première impression (aussi quand elle est mauvaise), prendre du recul est important pour faire un bon recrutement.

Le clonage

recrutement
Pour se rassurer, on cible toujours les mêmes écoles, on recherche les mêmes compétences. En gros, on aime le clonage. Mais c’est un danger. En recrutant toujours les mêmes profils, on obtient toujours les mêmes résultats. Le clonage ne favorise pas l’innovation.

La précipitation

recrutement
On le sait, on attend de nous des résultats rapides, très rapides. Mais la précipitation ne fait pas bon ménage avec le recrutement. Se précipiter, c’est trouver un « assez bon candidat », le premier disponible.

La banalité

recrutement
Pour attirer les meilleurs talents, nous devons les convaincre. La banalité, c’est proposer à un développeur Java d’être un développeur Java, mais chez nous. Différencions nous avec une vraie proposition au candidat, une évolution de carrière ou financière par exemple.

Share
Share

Vous voulez recevoir les meilleurs articles dédiés au recrutement chaque semaine ?
Inscrivez-vous vite à notre newsletter :)

Merci, votre inscription est validée !

Une erreur s'est produite. Merci d'essayer de nouveau.

Nous utiliserons les informations que vous fournissez sur ce formulaire pour vous contacter et pour vous fournir des mises à jour.