résolutions

L’entretien, c’est le moment de vérité. C’est la rencontre avec les candidats sélectionnés. À la fin, il n’en restera qu’un. Mais pour ça, il faut le préparer.

Un entretien efficace demande une préparation approfondie pour comprendre les candidats, leur parcours et leurs attentes. Souvent, par manque de temps, l’exercice n’est pas aussi bien préparé qu’il le devrait.

Yatedo Talent, avec ses indicateurs prédictifs, vous assiste dans cette tâche. Notre intelligence artificielle vous permet de récolter des informations qui n’apparaissent pas sur les CV classiques : les softskills principalement, autrement dit la personnalité du candidat. Car si les compétences techniques sont faciles à identifier, ce n’est pas le cas de la personnalité du talent. Pourtant, c’est elle qui va présumer de sa réussite une fois en poste dans notre entreprise : un talent, aussi compétent soit-il, ne sera pas productif s’il ne s’intègre pas.

C’est bon pour vous ? Les candidats sont arrivés, passons maintenant aux réflexes à adopter pour mener un bon entretien.

Représentez l’image de votre entreprise

Vous êtes l’ambassadeur de l’image de marque de votre entreprise. Oui, rien que ça ! Ne recevez pas le candidat en retard (ce n’est pas parce qu’il est à la recherche d’un emploi que son temps est moins précieux que le vôtre). Ne découvrez pas son CV au moment de l’entretien, ou pire encore, n’oubliez pas le rendez-vous ! Ça arrive parfois, du fait d’une mauvaise communication, et cela montre un manque de professionnalisme qui nuira à l’image de votre entreprise.
Donnez envie au candidat de vous rejoindre. Si vous n’êtes pas agréable, pourquoi le travail dans votre entreprise le serait ? Si vous recrutez un candidat, n’oubliez jamais que lui aussi vous « recrute ».

Prenez votre temps

Un entretien, ce n’est pas une course contre la montre. Si vous avez un programme surchargé, vous pouvez toujours décaler le rendez-vous en expliquant clairement la raison. Installer un climat de confiance pour créer un vrai dialogue, ça ne se fait pas en un claquement de doigts. Prenez le temps d’observer le candidat, son comportement, pour adopter la bonne attitude et obtenir un entretien plus qualitatif.

Soyez clair

Il s’agit d’exposer clairement au candidat la description du poste, les missions, les compétences attendues et la personnalité idéale pour s’adapter à la vie de l’entreprise. Vous avez des attentes, il en a aussi. Si la description de poste n’est pas claire, comment pourrait-il être persuadé de vouloir s’engager ?
Et s’il s’engage sur la base d’une description de poste erronée, vous aurez perdu du temps et de l’argent !

Concentrez-vous sur le candidat

Il n’y a rien de pire qu’un recruteur qui monopolise la parole. Pourquoi faire venir un candidat s’il n’a pas la possibilité de s’exprimer ?
Présentez-vous brièvement pour créer un environnement de confiance où le candidat sera à l’aise pour parler de lui.
Pendant l’entretien, laissez de côté votre téléphone ou ordinateur portable. C’est un moment important où l’échange ne doit pas être perturbé. Imaginez un peu votre réaction si le candidat répondait un à appel pendant votre discussion !

Evitez les questions pièges…

… à répétition ! N’essayez pas de le déstabiliser en permanence. Une question pour savoir ce que le candidat a dans le ventre pourquoi pas, ça fait partie du jeu.  Mais n’en faites pas votre fil rouge. C’est pesant et vous perdrez tout l’intérêt de l’entretien. Gardez toujours en tête votre objectif qui est de mettre à l’aise le candidat pour comprendre au mieux sa personnalité. Je vous invite à lire mon billet, Entretien d’embauche : 5 façons d’instaurer la confiance pour le mener à bien.

Pensez à faire un retour transparent

Pour commencer, faites un retour, c’est obligatoire. C’est respecter le candidat (et ne pas nuire à l’image de votre entreprise, aussi). Si un candidat n’est pas sélectionné, il doit savoir pourquoi : manque de compétences, d’expérience, préférence pour un meilleur candidat, exigences trop élevées ? C’est lui rendre service : s’il sait pourquoi il n’a pas eu le poste, il sait maintenant ce qu’il doit améliorer. La bienveillance est une valeur à ne jamais bafouer dans notre métier.
Enfin, c’est une bonne gestion de votre vivier : un candidat qui reçoit un retour de votre part est une personne qui gardera une bonne impression de vous.

 

La guerre des talents est rude, la moindre erreur peut nous faire perdre la partie. Si nous voulons recruter les meilleurs talents, nous devons être les meilleurs recruteurs. Un talent qui s’engage par défaut n’aura pas la même implication professionnelle et personnelle qu’un talent qui désire vraiment rejoindre notre entreprise.

 

Share
Share

Vous voulez recevoir les meilleurs articles dédiés au recrutement chaque semaine ?
Inscrivez-vous vite à notre newsletter :)

Merci, votre inscription est validée !

Une erreur s'est produite. Merci d'essayer de nouveau.

Nous utiliserons les informations que vous fournissez sur ce formulaire pour vous contacter et pour vous fournir des mises à jour.