recruteur

Aujourd’hui, la majorité des ESN a l’habitude de recruter des candidats sur mission plutôt que sur profil (ou “avance de phase”). Tous les recruteurs vous le diront, c’est le contact humain qu’ils préfèrent…et pourtant, le recrutement sur mission, c’est tout l’inverse !

Dans le cadre d’un recrutement sur mission le recruteur est obligé d’agir dans l’urgence. Pour trouver un candidat qui répond à ses besoins, il suit des chemins empruntés par tout le monde, comme les CVthèques ou les annonces sur les jobboards, censés héberger des candidats plus réactifs.

Il déniche parfois de bons profils, mais pas les meilleurs. Ou alors les meilleurs parmi ceux qui sont à sa portée… or on dit souvent que les meilleurs profils sont déjà en poste, pas sur les CVthèques.

Ces candidats, qui affichent publiquement leur disponibilité professionnelle, sont rapidement sur-sollicités. La réussite de ces recrutements dépend plus de la chance que du talent du recruteur : réactivité du candidat, est-ce qu’on propose la mission qui va plaire au candidat, est-ce que le bureau est plus proche de son domicile, est-ce qu’on paie mieux et surtout…est-ce qu’on est le 1er ou le 56ème recruteur à l’appeler aujourd’hui.


Vous l’aurez compris, chez Yatedo, on sait faire du recrutement sur mission mais on préfère largement l’autre, le recrutement sur profil. Pourquoi ? Parce qu’il est plus valorisant pour les recruteurs et qu’il est plus efficace.

Une vision globale sur l’activité

Globalement, les ESN connaissent à l’avance les profils qu’elles devront trouver à moyen terme pour leurs clients : parce que ces besoins sont assez récurrents et aussi parce que les ESN, expertes dans leur domaine, savent ce qui va se développer dans un futur proche. Notons que pour anticiper ces besoins, il est toutefois important de pratiquer une veille constante du marché de l’emploi (et une veille technologique, c’est central).

Le recrutement sur profil permet une préparation plus minutieuse. Le recruteur n’agit pas dans l’urgence, ce n’est pas un pompier, c’est un artiste. Il a alors le temps nécessaire pour diversifier ses canaux de sourcing, trouver les meilleurs profils et tisser un vrai lien avec eux. On parle là d’un véritable travail de recruteur, beaucoup plus valorisant, basé sur la recherche et les échanges avec les talents.

Le recrutement sur profil donne une longueur d’avance sur les concurrents : les clients sont satisfaits d’obtenir une réponse quasi-immédiate et adaptée à leur besoin. Le maître-mot des ESN : la réactivité. Quoi de plus réactif que d’avoir la réponse avant la demande ?

Au niveau sourcing pur, comment cela va s’exprimer ? C’est simple. Le recruteur se démarque de la concurrence en sortant des sentiers battus, il utilise d’autres canaux, d’autres solutions, prend le temps de trouver les informations qui comptent.
Résultat : il approche des candidats moins sollicités (souvent plus performants) et les approche de la bonne manière. Rappelez-vous, c’est le contact humain qui fait la différence…

Une réelle approche

Avec cette méthode, le recruteur a le temps d’affiner les résultats de ses recherches pour trouver les meilleurs candidats. Et pas seulement les candidats en recherche active. Le web est infini, le sourcing n’a pas de limites. Nous avons à notre portée des milliers de candidats et des millions de données. Les nouvelles technologies qui voient le jour nous aident à les traiter. Utilisez-les pour anticiper vos recrutements et prendre les meilleures décisions.

Comme je vous le disais, le recruteur trouve des talents qui ne reçoivent pas dix mails de contact par jour. Le recruteur a l’opportunité de préparer un vrai message personnalisé. Chaque situation est différente, chaque talent possède des spécificités qui lui sont propres. Avec un message clair, percutant et adapté au candidat, le taux de retour est beaucoup plus élevé. On passe d’un recrutement quantitatif à un recrutement qualitatif. L’approche directe est quatre fois plus efficace, et 15% plus rapide.

Prenons pour exemple une ESN vertueuse : SOAT. Elle prône le développement d’un vrai travail de chasse, en amont, et valorise l’échange et le partage avec les candidats. C’est une approche beaucoup plus épanouissante pour les recruteurs qui se consacrent à la valeur fondatrice de leur fonction, l’humain. Les employés sont heureux, et ça se voit : 10ème place du palmarès Great Place to Work en 2016, 4,1/5 de moyenne sur Glassdoor et des recruteurs au top !

 

Notre solution de recrutement, Yatedo Talent, est le seul moteur de recherche de personnes qui transforme le web en vivier de candidats. Il extrait, synthétise et structure les informations publiques issues du web sous forme de profils. Trouvez et contactez les meilleurs talents, constituez aussi vos viviers pour anticiper vos recrutements. Faites le test vous-même !

Share
Share