Yatedo Team : Entretien avec Stéphane

La présentation de l’équipe Yatedo continue. Aujourd’hui c’est au tour de Stéphane.

 

Raconte-nous ta journée type

Je suis l’un des deux Community Managers de Yatedo. Le contenu de mes journées est différent chaque jour, même si la trame est identique.

Tous les matins en arrivant, j’effectue un travail de veille sur les réseaux sociaux et sur Internet. Je m’informe sur les actualités qui concernent nos secteurs d’activité : les ressources humaines, le sourcing, le recrutement, le digital. C’est une tâche capitale, qui me permet de me tenir à la page et de relayer les informations les plus pertinentes. Ensuite, je m’attèle à la rédaction d’articles pour le blog. Cela implique un gros travail de recherche d’informations (on en revient à la veille) et de rédaction.

Dernière mission, interagir avec nos communautés sur les réseaux sociaux. Il est important de garder ce lien, nous voulons montrer que derrière l’ordinateur il y a des humains et non des machines.

Une fois la journée terminée, il m’arrive de me défouler sur le dernier opus de FIFA, enfin surtout sur Tanguy. Je sais qu’il a déclaré qu’il gagnait tout le temps, mais fidèle à ses origines marseillaises, il aime bien en rajouter. En fait, il perd tout le temps peuchère.

 

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre Yatedo ?

Yatedo est une entreprise jeune, en pleine expansion. Un peu comme moi finalement. Avec Emilie, qui se présentera un peu plus tard, nous avions tout à construire quand nous sommes arrivés il y a quelques mois à la communication. C’est ça qui m’a fait envie : faire grandir Yatedo et son projet déjà bien avancé par l’équipe en place, et par la même occasion, m’enrichir professionnellement. Chaque jour, je découvre et apprends quelque chose de nouveau. C’était une perspective très excitante, et je ne me suis pas trompé.

 

Peux-tu nous décrire l’ambiance ?

L’ambiance est formidable ! Il y a un fort sentiment d’appartenance à une équipe. En réalité on peut parler de famille Yatedo. Arrivé il y a deux mois, je me suis senti immédiatement chez moi. On travaille tous ensemble, autour d’un projet commun ambitieux. La bonne humeur règne en permanence au sein des locaux.

On se sert tous les coudes, tout le monde met la main à la pâte et s’intéresse aux objectifs de chacun. L’altruisme fait partie des valeurs de Yatedo et grâce à cela, quand on arrive le lundi matin on ne se dit pas « vivement le week-end ! ».

 

Quelle-est ta liste de vœux pour les 5 prochaines années ?

Cette année, je n’ai pas envoyé ma liste de vœux au Père Noël parce que je ne crois plus en lui… en revanche je crois en Yatedo ! Je parlerai plutôt d’objectifs que de vœux.

J’ai envie de m’impliquer pleinement dans cette entreprise, donc j’aimerais être encore là dans 5 ans, pour commencer. Mais pas avec des espoirs, des « vœux ». Avec des certitudes. Dans 5 ans, je vois Yatedo comme une entreprise prospère. Les recruteurs compteront sur notre savoir-faire et notre apport. Les candidats utiliseront notre outil pour maîtriser leur présence sur le web, la contrôler et l’utiliser à leur avantage.

Nous aurons une équipe de communication plus étoffée, nous permettant de produire des articles tous les jours et apporter notre expertise à nos communautés. Enfin, nos communautés seront plus importantes pour atteindre le plus de personnes possibles. Notre objectif est de devenir une référence dans le recrutement digital.

 

Quels conseils donnerais-tu aux futures recrues ?

Vous devez avoir de l’ambition. L’ambition de faire évoluer l’entreprise, l’ambition d’apprendre des choses nouvelles chaque jour. Rien n’est acquis, mais chez Yatedo, tout s’apprend. Il faut être curieux, « touche à tout », s’impliquer dans la vie de l’équipe. Enfin, le plus important c’est d’avoir le sourire.

Chez Yatedo, si vous restez vous-même, vous vous intégrerez naturellement dans notre équipe.

 

Et si tu pouvais rencontrer n’importe qui, réel ou non ?

Nous nous retrouverons la semaine prochaine. Ce sera au tour de Viet, l’un des magiciens du code chez Yatedo. Rendez-vous ici lundi prochain 😉